Opération J'aime la Seine Propre de la FDC10 - Reportage

Découvrez le film événementiel sur l'opération J'aime la Seine Propre réalisé par Adjust Production.

Opération J’aime la Seine Propre de la FDC10 – Reportage

Second film pour l’opération J’aime la Seine Propre.

Nous avions réalisé en tout début d’année un teaser « J’aime la Seine Propre » annonçant l’opération régionale de nettoyage des berges de la Seine, voir notre article du 28 janvier.

Ces images présentaient l’ampleur des déchets flottants sur le fleuve ou présents sur les rives, dans le but de sensibiliser les entreprises et des institutions pour qu’elles sponsorisent l’opération de nettoyage, ainsi que le grand public pour qu’il se mobilise dans l’action de retrait des déchets.

Adjust Production était intervenu à différents endroits du département de l’Aube, saisissant des images au sol et des images par drone, que vous avez pu retrouver dans ce Teaser. Quelques titrages apparaissait également.

Tournage pendant l’opération de nettoyage.

Nous avons tourné à Nogent Sur Seine, [Mettre le nom du deuxième lieu dont je ne me souviens plus] et Saint-Benoît sur Seine pour saisir les images complémentaires nécessaires au montage de cette seconde vidéo.

Utilisant la logistique maximale portative, nous avons suivi les équipes de nettoyage dans différentes configurations. Le long des berges à pied, en aérien au-dessus des bateaux du syndicat des eaux, dans les bois… Nous avons emporté la caméra épaule, un slider, un trépied, un drone, et bien sûr un assortiment de focales différentes pour changer autant que possible les valeurs de plans et rendre ainsi le film beaucoup plus attrayant.

À nouveau la présence de titrages est attendue sur ce film, et une musique dont le thème est judicieusement assorti aux sujets. Adjust Production apporte toujours un soin particulier dans le choix des mélodies, car nous oublions pas que le succès d’un film passe aussi par la bonne adaptation et la séduction des pistes sonores.

« L’Humain » a été – ici encore – un élément central dans les images de ce film, d’ailleurs le sujet le rendait indispensable…